25 % des étudiants de l’UE ont un faible niveau en informatique