La Fondation ECDL lance le module « Marketing Numérique »

  déc 08, 2016   Actualités
logo_ecdl1
texte-13-aica

La Fondation ECDL lance son tout dernier module consacré aux compétences en matière de marketing numérique. Annoncé à l’occasion d’une présentation qui s’est tenue à Milan, organisée par AICA, opérateur italien de la certification ECDL-PCIE, le module « Marketing Numérique » s’adresse à un large public : employés de PME, étudiants en marketing, ou encore professionnels de la communication travaillant dans les secteurs public ou privé.

 texte-27-2

Comme pour tous les autres modules ECDL, le module « Marketing Numérique » couvre des compétences clés dans le domaine et certifie que les aptitudes des candidats correspondent à un standard international de certification, élaboré grâce aux informations d’experts du monde entier.

Le module a été développé en réponse à la forte demande portant sur de nouvelles certifications numériques, ainsi que dans le cadre de l’engagement pris par la Fondation ECDL à l’égard de la Grande Coalition en faveur de l’Emploi dans le Secteur du Numérique.

La technologie a changé la face du monde des affaires et du commerce. Les clients peuvent désormais comparer les prestations de deux boutiques plus facilement que jamais. Les entreprises, quant à elles, ont la possibilité de pénétrer des marchés qui n’auraient jamais pu être atteints avant l’avènement d’Internet.

Malgré cela, il n’y a eu jusqu’alors que très peu d’occasions pour les patrons et employés de PME d’améliorer et de certifier leurs compétences en matière de marketing numérique et de s’ouvrir la voie de toutes les opportunités offertes par les Technologies de l’Information et de la Communication.

Aujourd’hui, seules 16% des PME européennes utilisent Internet pour vendre en ligne. Un chiffre qui acte de l’énorme potentiel de marché qu’ignore encore bon nombre d’entreprises européennes.

Retrouvez plus d’informations sur le module « Marketing Numérique » sur le site de la Fondation.

Télécharger le communiqué de presse en anglais

Lire l’article en anglais